Compagnie PARIDAMI

Compagnie Paridami
Saison 12/13

Barbe-Bleue, espoir des femmes

de Dea Loher

Traduit de l'allemand par Laurent Mulheisen

Mise en scène / Christian Canot - Compagnie Paridami -

 

Résumé /

Henri Barbe-Bleue, vendeur de chaussures pour dames fait la connaissance dans un jardin public de Juliette Ederhofer. Ils deviennent mari et femme à la demande expresse de celle-ci. Afin de lui prouver son amour au delà de toute mesure, la jeune femme se suicide sous ses yeux. A la suite de cet événement, Henri devient le meurtrier de cinq femmes qu'il rencontre. Juliette l'Aveugle mettra fin à cette série macabre en tuant Henri Barbe-Bleue.

 

L'Auteure /

Dea Loher Dea Loher est née en 1964 à Traunstein, en Bavière. Après ses études de langue et littérature allemandes et de philosophie à Munich, elle séjourne longuement au Brésil. À son retour d'Amérique du Sud, elle s'installe à Berlin, travaille pour la radio et étudie "l'écriture scénique" au Conservatoire. Elle est maintenant auteure indépendante à Berlin.

Sources : Institut Goethe - aoiagency

 

Interprété par les participants à l'atelier spectacle du dimanche /

Malou BostonMalouRôle de Juliette, Tania et Eve, Stéphanie DelbaerestephanieRôle de l'Aveugle, Virginie LemialeVirginieRôle de Anne, Judith et Christiane, Olivier LerayOlivierRôle de Henri Barbe-Bleue.

 

Précision /

La pièce est constituée d'un prélude, d'un prologue et de quatorze fragments qui présentent la rencontre d'Henri avec les différentes protagonistes féminines. Les moments avec l'Aveugle sont numérotés de un à sept dont le septième fragment correspond avec le quatorzième moment.

Le prélude est constitué du même dialogue, entre Henri et l'Aveugle, à la fin de la scène douze intitulée : L'Aveugle (VI).

Le prologue est un monologue de présentation de Henri Barbe-Bleue.

Henri Barbe-Bleue rencontre 7 femmes : Juliette, premier amour; Anne, l'amie; Judith, l'insomniaque; Tania, il ne faut pas céder à l'amour; Eve, la femme au colt; Christiane, get the kick; L'aveugle, dernier amour.

La Juliette de premier amour porte le nom de Ederhofer. L'aveugle se prénome également Juliette.

 

 A l'inverse de la tradition, le Barbe-Bleue de Dea Loher est un antihéros mais il reste un assassin. Il est vendeur de chaussures pour dames et manque de personnalité. Néanmoins son savoir faire rappelle immanquablement aux femmes le conte de Cendrillon. Il est caractérisé par son nom. Henri Barbe-Bleue est peut-être le dernier espoir ou la dernière tentation pour celles qu'il tue et celui-ci disparu, il devient l'espoir pour Juliette l'Aveugle d'aimer à sa mesure ou peut-être sans mesure.

 

Vidéos /

 

Photos /

Visuel et photos du spectacle

 

Liens /

La Barbe bleue de C. Perrault

Le texte est publié aux Éditions Théâtrales

 

Présentation les 3, 4, 5 et 6 juillet 2015 à 20h15

A la Maison Bleue

36/38 rue de la cour des Noues

75020 Paris.